Plainte d’interférence sur la fréquence 99,7MHz de la radio Espace FM


Publié le 11 Février, 2021 - 17:25
Plainte d’interférence sur la fréquence 99,7MHz de la radio Espace FM

L’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications a reçu l’équipe de la radio Espace FM à son siège sis à Koloma le mercredi 10 Février 2021 pour une réunion autour de la plainte d’interférence sur la fréquence 99,7MHz occasionnée par une radio Sierra Léonaise formulée par la radio Espace FM en date du 21 Janvier 2021.Cette réunion présidée par Monsieur Mamy DIABY, Directeur Général Adjoint de l’ARPT s’est tenue en présence des cadres de l’ARPT et la délégation de la radio Espace FM dirigée par son Directeur Général Adjoint, Monsieur Bassekou DRAME.
Les échanges ont porté sur :

  • Les actions menées par l’ARPT depuis la réception de la plainte ;
  • Les constats réalisés suite aux missions  de contrôle et d’investigation ;
  • Les démarches prévues pour l’élimination des perturbations.

Au titre des actions menées, des missions de contrôle ont été effectuées par l’ARPT sur le terrain dans la ville de Grand Conakry pour constater l’effectivité de l’interférence et vérifier la conformité des installations de la station radio Espace FM. Des correspondances ont été échangées avec l’Autorité de Régulation de la Sierra Léone (NATCOM) pour des dispositions utiles à prendre.

Les actions entreprises ont permis de révéler, d’abord la perturbation par intermittence et par endroits sur la fréquence 99,7MHz dans la ville de Grand Conakry, ensuite l’existence de trois stations de radiodiffusion en FM qui sont:  The Door Church, Advocacy et Classic émettant sur la fréquence 99,7MHz respectivement dans les villes de Freetown, Port Loko et Bo sur le territoire Sierra Léonais et enfin le non-respect des normes de diffusion en FM en République de Guinée par la station radio Espace en termes de puissance d’émission.

Pour éliminer les perturbations de fréquences, l’ARPT continue ses missions de contrôle et d’investigation sur le terrain tout en poursuivant la mise en œuvre de son accord de coordination aux frontières  avec la NATCOM conformément aux recommandations de l’UIT relatives à la coopération entre Etats sur l’utilisation des fréquences radioélectriques et les plaintes de brouillages.

La rencontre s’est déroulée dans une atmosphère empreinte de bonne compréhension au cours de laquelle  le DGA de la radio Espace FM a présenté ses excuses à l’ARPT tout en demandant de ne pas considérer  les propos de son PDG relayés sur les canaux d’information.