Entouré de ses collaborateurs, le Directeur Général de l’Autorité des Postes et Télécommunications (ARPT) a animé une conférence de presse ce jeudi 29 juillet 2021.
La rencontre a eu lieu au siège de l’Institution, sis au Centre Directionnel de Koloma.

L’objectif de cette conférence était d’expliquer aux Guinéens les réformes initiées par la nouvelle Direction depuis leur prise de fonction.

A l’entame, le DG de l’ARPT, M. Yacouba CISSE a expliqué les réformes engagées dans le cadre l’amélioration de l’Ecosystème du secteur, à travers notamment  les dispositions contenues dans le :

  • DECRET D/2021/091/PRG/SGG du 25 mars 2021 relatif au partage d’Infrastructures et à l’Interconnexion des Réseaux et Services de Télécommunications ouverts au public en République de Guinée ;
  • DECRET D/2021/092/PRG/SGG du 25 mars 2021 portant sur les Transactions Electroniques en République de Guinée ;
  • DECRET D/2021/093/PRG/SGG du 25 mars 2021 portant sur les Fréquences Radioélectriques 

Ensuite, il est revenu sur le contenu des Arrêtés

  • Arrêté A/2021/086/MPTEN/CAB/SGG du 01 Février 2021 portant ouverture de l’accès des codes USSD en République de Guinée;
  • Arrêté Conjoint AC/2021/1859/MPTEN/MEF/SGG du 23 juillet 2021 portant tarification des frais, Droits et Redevances relatifs à la fourniture des produits et services de Télécommunications et Postes.

Selon le Directeur Général, l’ARPT a apporté des modifications pour adapter la Régulation à l’Evolution Numérique en Guinée.  Il s’agit, dit-il, de la réduction de 10 GNF sur le trafic OFF NET qui passe
désormais de 30 GNF à 20 GNF par minute et l’instauration de la redevance sur le trafic ON NET de 20 GNF par minute.

Concernant la nouvelle tarification, le Directeur Genéral de l’ARPT  a indiqué que les nouvelles dispositions n’auront pas d’impact sur la politique tarifaire en vigueur en République de Guinée.
Pour ce qui est de l’équilibre du marché télécom, il a souligné que le partage des infrastructures aide tous les opérateurs en favorisant leur installation et améliorant la qualité des services fournis.

Sur les transactions électroniques, le Directeur de l’ARPT a rappelé le déficit organisationnel lié à la Régulation des Transactions Electroniques en République de Guinée tout en  apportant des précisions
aux uns et aux autres que toute activité qui génére de revenus doit apporter à l’Etat et que cela est valable pour tous les pays.

Répondant à la pression fiscale  des opérateurs  de téléphonie et de GSMA, le Directeur Général de l’ARPT a déclaré que Il n’y a aucune augmentation sur les tarfis d’appels. Il n’y a pas de surtaxe mais une redevance.
De par le passé, nous avons commis des erreurs. Mais l’Etat étant une continuité, nous l’assumons
”.

S’agissant du retrait des bonus, M. Cissé a précisé que Ceci est une stratégie commerciale pour booster la vente pour les uns et pour les autres, c’est pour survivre”.

En conclusion, l’objectif des réformes est d’améliorer les ressources publiques internes qui est au cœur de l’action gouvernementale, en sécurisant les recettes et en élargissant la base des redevances collectées
dans tous les secteurs  aux segments de marchés non encore identifiés. Car à travers les différentes réformes, l’ARPT apportera de manière efficace et en toute transparence, sa contributionau développement
du secteur des télécommunications/Tics en République de Guinée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.